La maladie de Parkinson, d'où vient-elle ?


Synthétisée dans les cellules des noyaux gris centraux du cerveau, la dopamine ne peut plus être produite si ces cellules sont détruites. Ce déficit  provoque les symptômes de la maladie de Parkinson.

Médicalement parlant, il existe deux types de Parkinsonisme :

- La maladie de Parkinson primaire
- Le Parkinsonisme secondaire

La maladie de Parkinson primaire

Les neurones moteurs responsables des actions motrices nécessitent de la dopamine pour bien fonctionner. La dopamine est fabriquée dans les cellules des noyaux gris centraux du cerveau. Si ces cellules sont détruites, elles ne peuvent plus produire de dopamine, ce qui provoque les symptômes de la maladie de Parkinson. Apparemment,  il semblerait que la destruction de ces cellules soit causée par une accumulation de protéines formant ce qu’on appelle des corps de Lewi.

Le Parkinsonisme secondaire

Dans le cas où les cellules responsables de la production de la dopamine, ne sont pas détruites mais présentent un dysfonctionnement,  on parle de Parkinsonisme secondaire. Cette forme de Parkinson est, la plupart de temps, due à une infection virale ou à une maladie propre au système nerveux induisant des dommages au niveau des cellules chargées de fabriquer la dopamine. Certains médicaments comme l'halopéridol peuvent également provoquer ces dommages.

Prévention de la maladie de Parkinson

Depuis plusieurs années, les chercheurs se penchent sur les éventuels moyens de prévenir la maladie de Parkinson ou de retarder son apparition. Ils ont émis plusieurs hypothèses :

Les aliments, substances et activités protectrices

- Acides Gras Insaturés et Oméga 3 : Il a été prouvé que les acides gras insaturés comme les omégas 3 jouaient un rôle dans la protection de la membrane des neurones. En consommer, serait donc un moyen d’empêcher la destruction des neurones et donc de prévenir l’apparition de la maladie de Parkinson.
- Vitamines : Certaines vitamines, comme la vitamine D et la vitamine E, joueraient également un rôle préventif dans la maladie de Parkinson. En effet, la vitamine E étant un puissant antioxydant, elle jouerait un rôle important dans la protection de l’organisme contre la maladie de Parkinson.
- Autres substances : D’autres substances comme la caféine, la nicotine et l’ibuprofène consommées avec modération, seraient également utiles dans la prévention de la maladie de Parkinson.
- Sport : D’autre part, il est maintenant couramment admis que la pratique régulière d’une activité sportive, protégerait des troubles de motricité, symptomatiques de la maladie de Parkinson.

Les aliments et substances nocives

La maladie de Parkinson est une maladie touchant le cerveau. Pour le garder en bonne santé, certains éléments néfastes doivent être éliminés. Il a été prouvé que la première cause de dégénérescence du cerveau, ce sont les radicaux libres qui ont une action oxydante sur les cellules. Mais il existe d’autres éléments polluants qui sont responsables de la destruction des cellules nerveuses.
- Les métaux lourds provenant de la pollution des aliments, de l’eau ou même de l’air.
- Les variations trop brusques des apports de sucre au cerveau.
- Les acides gras dits « saturés » présents dans la viande et les produits à base de lait
- L'alcool
- La Fumée provenant du tabac

Ces résultats sont encourageants et donnent des pistes intéressantes quant à la prévention de la maladie de Parkinson, cette maladie neurologique qui touche, à ce jour, 100 000 Français. Encore incurable, cette maladie  dispose de traitements visant à diminuer les troubles qu'elle engendre en attendant une avancée prochaine de la recherche médicale.

Parce que les personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson auront, à plus ou moins courte échéance, besoin d’être assistés pour effectuer tous les gestes quotidiens, les aidants seront vite dépassés. Pour soulager les familles et les aidants, il existe aujourd’hui plusieurs maisons de retraite spécialisées Parkinson.

Parce qu’il est difficile de choisir le bon établissement, au bon endroit et au bon moment, nos conseillers en gérontologie sont là pour vous guider gratuitement dans cette démarche. N’hésitez pas à nous contacter au 0 800 941 340

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :