Ostéoporose : Quels sont les traitements médicaux?


Les différents traitements médicamenteux pour l’ostéoporose

Les traitements médicamenteux pour l’ostéoporose se composent d’abord d’analgésiques destinés à lutter contre la douleur. Lorsque le risque de fractures devient trop élevé, le patient se voit alors prescrire des médicaments destinés à enrayer la perte de masse osseuse.

Il s’agit des médicaments suivants:

o Les bisphosphonates (l’alendronate (Fosamax®), le risédronate (Actonel®), l’étidronate (Didrocal®) et l’acide zolédronique sous forme d' injections. Néanmoins, le problème de ces médicaments reste leurs effets secondaires, apparaissant parfois au bout de plusieurs années de traitement telles que des fractures atypiques du fémur et une ostéonécrose au niveau de la mâchoire. Aussi, un nouveau médicament nommé Bonviva a été mis sur le marché. Il est à prise mensuelle et ne provoque pas d’effets secondaires sérieux.

o Les Selective Estrogen Receptor Modulators comme le raloxifène (Evista®) : Ce médicament empêche la perte osseuse et réduit le risque de fractures de la colonne, mais son efficacité en ce qui concerne d'autres fractures reste incertaine.

o Le tériparatide : C'est l'équivalent de la parathormone, à savoir une hormone impliquée dans le métabolisme des os. Coûteux et réservé aux femmes qui ont déjà eu plus de deux fractures vertébrales, le tériparatide a pour effet de stimuler la formation osseuse. Cette molécule est très efficace pour éviter les fractures mais reste très onéreuse.

o L’hormonothérapie : il s’agit d'un traitement à base d’hormones de synthèse telles que :


- La calcitonine (Miacalcin®) : Une hormone fabriquée par la glande thyroïde capable d’enrayer la perte de masse osseuse.
- La parathormone (PTH) : Il s’agit d’une hormone de synthèse produite normalement par les glandes parathyroïdes. Son rôle est de ralentir la perte de la masse osseuse et de contrôler les échanges de phosphore et de calcium dans le corps.
- Le tamoxifène : Il s’agit également d’une hormone de synthèse qui mime l’action des œstrogènes au niveau des os.

Attention, la thérapie à l’aide d’hormones présente des risques: Elle expose notamment les patients à une grosse diminution de leur masse osseuse dès l’arrêt du traitement.

Les suppléments en vitamines et en minéraux dans le traitement de l’ostéoporose

Parallèlement au traitement médicamenteux, il est recommandé de prendre des compléments de vitamine D et de calcium. Leur quantité sera déterminée après différents examens. Bien sûr, avoir une alimentation naturellement riche en calcium reste indispensable.

La chirurgie pour traiter l’ostéoporose

On a recours à la chirurgie dans le cas où les fractures causées par l’ostéoporose ont fait trop de dommages. En effet, il s'avère que 10% des fractures de la colonne vertébrale causées par l’ostéoporose, nécessitent une opération chirurgicale.

Dans le cas où les fractures se sont résorbées, elles provoquent tout de même de douloureuses déformations. Lorsque ces douleurs deviennent trop fortes et afin de corriger ces déformations, on recommande une chirurgie.

L'opération chirurgicale a plusieurs buts :
1. Lutter contre la douleur
2. Reconstruire ce qui a été trop fortement fracturé.
3. Corriger les déformations.
4. Réduire la pression s’exerçant au niveau de la moelle épinière.

Ainsi, qu'il s'agisse de traitements médicamenteux classiques, d'hormonothérapie, de compléments alimentaires ou du recours à la chirurgie, tous les moyens doivent être mis en oeuvre pour lutter efficacement contre l'Ostéoporose.

 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :