Une alimentation variée et adaptée


Garantir une alimentation équilibrée à ses pensionnaires et mettre en place un suivi nutritionnel des résidents, font partie des obligations légales des maisons de retraite depuis 2001. En effet, parce que la personne âgée a un véritable besoin d’apport énergétique aussi important qu’une personne plus jeune, elle doit s'alimenter de façon adaptée mais à forte valeur nutritive.

Une alimentation de bonne qualité nutritive et équilibrée en légumes, fruits, protéines et féculents  aide le sujet âgé à fortifier son système immunitaire, et permet d'éviter de nombreuses carences. Et donc à rester plus longtemps en bonne santé. C'est la raison pour laquelle les établissements d'hébergement pour personnes âgées s’efforcent de plus en plus de garantir à leurs pensionnaires, des repas diététiques et adaptés. Certains proposent même une excellente cuisine ainsi qu’un service digne d'un véritable restaurant.

Quels types de menus en maison de retraite ?

  • Variété des plats, diversité des matières premières sont les maitres mots des cuisiniers de maison de retraite. Ils doivent à tout prix concilier saveurs et épices tout en tenant compte des difficultés de mastication et de déglutition de nombre de pensionnaires.
  • Ainsi, les menus comprennent obligatoirement: Protéines, légumes, fruits, féculents ; à travers les potages, soupes de légumes, les plats à base de viande hachée ou de purée de légumes. Sans oublier les gratins, salades composées, compotes, pâtes, poisson, riz et omelettes qui s'ajoutent au menu.

Les nutriments suivants lorsqu'ils font partie d'une alimentation quotidienne permettent de lutter contre le vieillissement :

  • Les antioxydants dont la fonction est de lutter contre les radicaux libres, et éviter ainsi la formation d'une sorte de "rouille intérieure", se trouvent dans les vitamines des fruits et des légumes, le sélénium (présent dans le poisson, les oeufs, la viande), le zinc (présent dans le pain complet, les légumes et les épices).
  • Les omégas 3, pour le bon fonctionnement des neurones (présents en grandes quantités dans les poissons gras, type sardine, hareng, maquereau, etc.).
  • Le trio : protéines, calcium et vitamine D pour la bonne santé des os. On les trouve dans la viande, le poisson, les œufs et les laitages.
  • L’huile de germe de blé : grâce à sa composition riche en vitamines et minéraux, le germe de blé agit sur la mémoire et sur les facultés cognitives. Elle est bénéfique pour la vision et pour le bon fonctionnement du cœur.
  • Les plats doivent s'adapter à tous les régimes : sans sel, diabète, cholestérol, etc., en fonction des impératifs de santé de chacun.

 La restauration en maison de retraite : toute une organisation.

  •  Les repas peuvent être servis en chambre ou dans la salle à manger, la synchronisation a une grande importance pour assurer à tous un repas à la bonne température. D’autre part, les régimes alimentaires des résidents étant souvent très différents, les menus sont élaborés à l’avance, par des diététiciens. Par souci de qualité, les cuisiniers les soumettent à l'approbation de leurs résidents.
  • Afin de lutter contre la perte d’appétit des personnes âgées, les maisons de retraite veillent à ce que les heures de repas soient de vrais moments d’échange et de convivialité. La salle à manger doit être de préférence, vaste et claire et les personnes âgées doivent s’y sentir à l’aise. Avec parfois la possibilité de recevoir leur famille. Car manger en compagnie permet d’avoir plus d’appétit que lors de repas solitaires.
  • Les horaires des repas doivent être fixes, la présentation des plats doit être très soignée afin de stimuler l’appétit des résidents. Des formations sont assurées aux cuisiniers travaillant en maisons de retraite afin de respecter cet engagement.

En conclusion, pour aider les seniors à combattre les effets du vieillissement et à renforcer leur immunité, leur alimentation doit être :

  • Variée et équilibrée,
  • Elle doit aussi rester gouteuse pour stimuler leur appétit car les personnes âgées ont une tendance à la sous-alimentation ; des risques réduits en résidence pour personnes âgées puisqu'elles n'ont pas à préparer leur repas. Tout est déjà prêt et servi à heures fixes, dans une ambiance conviviale.
  • Les repas sont adaptés aux divers handicaps des résidents, tels que les problèmes de mastication et de digestion, ainsi qu'à leurs différents régimes.
  • Les personnes les plus dépendantes sont aidées dans chacun de leurs gestes afin de s'alimenter convenablement.

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :