Peut-on amener son chien en maison de retraite ?


Auparavant, seulement 30% des établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA) acceptaient nos amis les bêtes. Aujourd'hui près d'une maison sur deux le permet. À condition de respecter certains points.

Quelles règles pour amener son chien en maison de retraite ?

S'il n'existe pas d'interdit absolu en la matière, seul le règlement intérieur prévaut. Il appartient donc au directeur de la maison de retraite d'accepter ou de refuser le chien d'un pensionnaire. Or, force est de constater qu'au fil des ans et des bienfaits observés par la présence d'un animal auprès des personnes âgées, la réglementation s'est largement assouplie. Ainsi, grâce notamment à l'action de la fondation "30 Millions d'Amis" qui a toujours encouragé de telles initiatives, près de 50% des maisons de retraite acceptent désormais la présence de chiens.

Une hygiène rigoureuse.

Pour ce faire, l'animal doit être tatoué, vacciné et vermifugé. Il doit aussi être régulièrement lavé et brossé par son maître ou par un tiers responsable, et porter également un collier anti-puce. Le patient doit être en mesure de le sortir plusieurs fois par jour pour ses besoins, ce qui suppose qu'il soit en état de le faire, bien que des aménagements puissent être trouvés avec le personnel ou la famille. Le tout étant d'éviter les nuisances pour les autres pensionnaires : aboiements intempestifs, excréments, etc., ce qui pourrait alors entraîner son exclusion de l'établissement.

Le chien visiteur, une sorte de "co-thérapeute".

Afin de favoriser le lien patient-animal, la fondation "30 Millions d'amis" propose aux maisons de retraite qui le désirent la présence de "chien visiteur". Véritable mascotte, le chien joue un rôle social et affectif et devient presque un "co-thérapeute" dont les pensionnaires attendent chaque fois un peu plus impatiemment la visite.

Les séances sont collectives ou individuelles et se déroulent sous forme de jeux interactifs, portant sur le travail de mobilité, les activités de soins et toucher de l'animal, le brossage du pelage, la reconnaissance des parties du corps et le travail de la mémoire.

Ainsi, jouant un rôle social, le chien reste une source et un objet d'affection sans pareil. L'animal ne juge pas, il est toujours disponible, il responsabilise son maitre par les soins et l'attention dont il fait l'objet.

Pour connaitre les maisons de retraite qui acceptent nos amis les animaux, n'hésitez pas à consulter gratuitement nos conseillers en gérontologie au numéro vert suivant : 0 800 94 13 40 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :