Maisons de retraite à Paris: Pourquoi de tels prix ?


 

Situées dans une fourchette de prix allant de 2700 à 4600 euros mensuels, les maisons de retraite parisiennes affichent les tarifs les plus élevés du marché national. Capitale oblige, le prix de l'immobilier y est, de fait, deux à trois fois plus cher qu'ailleurs. Et face à une demande grandissante et à des offres limitées il devient de plus en plus difficile pour des dizaines de milliers de personnes âgées dépendantes d'être hébergées dans de tels établissements.

 

 

Des tarifs soumis à la loi du marché de l'immobilier, et à celle de l'offre et de la demande.

En effet, Paris dispose de 60 Ehpad privés, avec des capacités d'accueil variables, allant de 28 places dans le très chic 16ème arrondissement, à 510 places dans le 12 ème.

Les listes d'attente peuvent atteindre parfois six mois selon les maisons de retraite. Le tarif d'hébergement journalier est rarement inférieur à 60 euros, auquel il faut bien évidemment ajouter le tarif dépendance de 7,30 euros par jour pour les catégories GIR 5 et 6 à 27,10 euro pour les GIR 1 et 2, soit les personnes les plus handicapées et donc bénéficiaires de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA).

Par ailleurs, le Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) gère 8 Ehpad publics à Paris intra-muros et 6 en banlieue et province. Situés dans un cadre verdoyant, avec parc paysager, disposant de tout le confort nécessaire ainsi qu'un panel d'activités très variées. De plus, ces 14 Ehpad sont habilités à l'aide sociale, et de fait une grande majorité de leurs résidents en bénéficient. Ce qui permet à ces pensionnaires tout à fait "privilégiés" compte tenu de la rareté des places dans le public d'évoluer dans une structure de qualité, avec un personnel compétent et dévoué.

Ainsi au programme, on trouve des promenades en bateau-mouche le long de la Seine, des goûters dansants, des ateliers d'animation adaptés et la visite régulière d'une psychomotricienne, des séances de kinésithérapie, et bien sûr une surveillance médicale 24 heures sur 24.

Les aides soignants veillent au bien-être des pensionnaires et également à entretenir de bonnes relations avec les familles.

Hélas, le manque de places disponibles dans les Ehpad parisiens, notamment ceux agréés à l'aide sociale est constant. Et plus les places sont rares, plus elles sont chères. À cela s'ajoute le fait que le cours de l'immobilier se répercute forcément sur le forfait hébergement. De fait, il devient presque impossible de trouver une place à un tarif abordable, intra-muros.

Si l'on s'éloigne de la capitale, on note que les tarifs baissent légèrement.  De plus, on gagne en espaces verts, avec d'immenses parcs. Les Ehpad disposent aussi de tout le confort, d'un salon de coiffure et d'une salle de musique pour des après-midis dansants. Souvent, le délai d'attente est de 6 mois et le tarif hébergement dépasse les 75 euros par jour. Mais ces établissements sont généralement habilités à l'aide sociale. Le résident peut, comme ailleurs,  bénéficier d'une prise en charge du département, après avoir versé 90% de sa pension à la maison de retraite, une fois que ses descendants, enfants ou petits-enfants majeurs et solvables se soient acquittés de leur obligation alimentaire.

Si tel n'est pas le cas mais que le retraité est par ailleurs propriétaire d'un bien immobilier dont la valeur est supérieure à 38 112, 25 euros, alors une hypothèque peut être inscrite sur ce bien. Les sommes avancées par l'aide sociale sont ensuite récupérées sur sa succession après son décès.

"Bien vieillir" a un coût, et force est de constater qu'à Paris encore plus qu'ailleurs...

Pour vous aider à trouver une place dans une maison de retraite à Paris et en Ile de France, contactez nos conseillers au numéro vert suivant : 0 800 941 340 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :