Maison de retraite spécialisée Alzheimer : Combien ça coûte ?


Avec 250 000 nouveaux cas chaque année, le plan Alzheimer 2008-2012 prévoit, outre un panel de mesures spécifiques afin de faciliter la vie des malades et de leur entourage, la création de 12 000 places supplémentaires spécifiques en maison de retraite, l'adaptation en personnel des 180 000 places existantes ainsi que la reconstruction et l'adaptation de 15 000 places. Cela suffira-t-il ? " Pas encore ", selon les associations d'aide aux malades et aux aidants Alzheimer, malgré un effort gouvernemental sans précédent, avec 1,6 milliards d'euros engagés dans ce plan.

 

Un reste à charge encore trop élevé

Le principal obstacle à l'intégration d'un malade Alzheimer en établissement est, pour de nombreuses familles déjà confrontées à une grande détresse humaine, le " reste à charge ". Il est estimé à 1050 euros mensuels, en moyenne, à savoir 570 euros lorsque le patient est gardé à domicile, et 2300 euros lorsqu'il est hébergé en Ehpad, avec là encore des variations importantes selon la région dans laquelle vous habitez.

Néanmoins, le coût moyen restant à la charge du résident en Ehpad Alzheimer est de :

  • 2780 euros à Paris,
  • 2161 euros en banlieue et Ile de France,
  • 1591 euros en Province.

Ce budget qui comprend notamment : les protections pour incontinence, les produits de soins corporels et d'hygiène, qui ne sont pas pris en charge par l'assurance maladie, ni totalement pris en compte dans les plans d'aide, ainsi qu'une adaptation spécifique en personnel et en équipement médical adapté, tels que les lits médicalisés et les espaces de déambulation.

Des unités de vie capables d'accueillir un nombre réduit de patients

Ces unités de vie accueillent un nombre réduit de patients, ce qui fait que les structures des maisons de retraite adaptées aux malades Alzheimer, coûtent cher. Ce sont de petites unités de vie protégées, construites au sein d'Ehpad afin de pouvoir héberger en toute sécurité une vingtaine de patients.

Elles nécessitent un personnel formé sur les approches thérapeutiques du patient désorienté et suffisamment nombreux afin d'assurer la surveillance et la sécurité des patients, sujets à des fugues, des chutes fréquentes, et pouvant parfois se montrer agressifs, du fait des troubles du comportement que provoque la maladie d'Alzheimer.

Ainsi, les chambres sont agencées de façon à prévenir les chutes qui peuvent s'avérer fatales : les lits Alzheimer sont abaissés presque à même le sol, des matelas sont disposés tout autour du lit pour amortir les chutes de lit durant le sommeil, etc. Il y a toujours un espace de déambulation et un jardin adapté à des ateliers thérapeutiques. La structure est d'une telle importance, que des études ont prouvé qu'elle pouvait aider ou perturber la personne malade. Or tout cela a bien évidemment un coût : entre 50 à 150 euros par jour, selon le standing et la région choisis.

Le recours à des aides, telles que l'APA, l'Allocation Logement, ou l'Aide Sociale, s'avèrent souvent nécessaires.

Ces aides permettent à des centaines de milliers de patients de pouvoir être hébergé dignement dans ces différentes maisons de retraite adaptées aux malades d'Alzheimer. Leur intégration doit être menée de façon très progressive. En accueil de jour au tout début de la maladie, afin de favoriser la socialisation autour par exemple, d'ateliers mémoire puis, quand malheureusement le maintien à domicile n'est plus possible, car il nécessite trop de soins et d'attentions de chaque instant pour l'aidant, alors le placement en Ehpad devra être prévu dans les meilleures conditions possibles pour toute la famille.

Pour vous aider à choisir une maison de retraite Alzheimer selon vos besoins, votre région et votre budget, contactez nos conseillers en gérontologie au numéro vert suivant : 0 800 941 340 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :