Le programme national nutrition et santé en maison de retraite


Conscient qu’une alimentation équilibrée est un élément crucial pour la santé d’une personne âgée, le ministère de la santé a entrepris, depuis le mois de janvier 2011, un vaste programme au niveau national. Il s’agit du programme national nutrition et santé.

Ce programme a également pour but de prévenir les états de dénutrition chez la personne âgée hébergée en maison de retraite, par différents moyens :

 


-  la surveillance du poids et de l’état général
-  l’élaboration de menus équilibrés évitant les carences.

L’altération du goût 

Les personnes âgées subissent  les effets de l’âge, à différents niveaux  et notamment au niveau du goût. Ne ressentant plus la saveur de certains aliments, les personnes âgées ont tendance à les éliminer de leur alimentation d’où l’installation de carences. De plus, les carences en certains oligoéléments comme  le cuivre, le nickel, le Zinc ou le fer et en certaines vitamines (A, B12, B3,...) peuvent également provoquer une altération du goût car elles interviennent dans le développement des cellules gustatives. La personne âgée hébergée en maison de retraite ou maintenue à domicile  se retrouve alors au centre d’un cercle vicieux aboutissant à une perte de d’appétit et à plus long terme, à un état de dénutrition.

Le manque d’exercice

Les personnes âgées étant affaiblies, elles essaient d’économiser leurs mouvements plutôt que de faire de l’exercice. Il en résulte une baisse apparente des besoins énergétiques c'est-à-dire une diminution de la sensation de faim. Pourtant, il faut savoir que cette diminution n’est vraiment qu’apparente puisque les personnes âgées ont les mêmes besoins énergétiques, en termes de calories que les personnes actives. La seule différence, c’est que ces besoins changent de nature.
A partir de l’âge de 60 ans, il est conseillé de prendre 4 repas par jour pour totaliser un apport énergétique de 2000 calories, environ, par jour. Attention à prévoir un apport protéique lors de chacun des repas, pour la bonne santé des muscles.

La bonne méthode

Il ressort de toutes les études sur le sujet, que les maisons de retraite ont le devoir de prévenir le phénomène de dénutrition chez les personnes âgées dont elles ont la charge en :
- élaborant des menus en partenariat avec une diététicienne
- encourageant les personnes âgées à faire de l’exercice
- surveillant la quantité de liquides bus par jour, pour éviter la déshydratation
- servant des fruits et des céréales contenant des fibres afin d’éviter les problèmes de transit.
- veillant à apporter aux personnes âgées, les meilleurs soins dentaires possibles pour prévenir les problèmes de mastication.

 

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :