L’aide financière de la CNAV et des caisses de retraite complémentaires


Toujours dans le but d'alléger la lourde charge liée au séjour d'une personne âgée en maison de retraite, il est possible de faire appel aux aides financières dispensées par les différentes caisses de retraite.

En effet, La CNAV, ou Caisse nationale d’assurance vieillesse, ainsi que les caisses de retraite complémentaires peuvent, dans certains cas, prendre en charge certains frais liés à la dépendance des personnes âgées. Ces aides financières sont indépendantes de l’APA et de l’allocation compensatrice pour tierce personne. Elles ne peuvent pas être cumulées avec elles.
Afin d’obtenir des renseignements exacts quant aux différentes aides financières accordées par les caisses de retraite, il est préférable de se renseigner directement auprès de la CNAV.

 Qui peut prétendre à ces aides financières ?

    • Peuvent y prétendre les personnes âgées peu dépendantes  classées dans les catégories GIR 5 ou 6 et qui ne perçoivent pas l’allocation personnalisée d’autonomie.
    • Cette aide concerne le maintien à domicile et le séjour en maison de retraite.

Comment est calculé le montant de cette aide ?

    • C’est la CNAV qui se charge de fixer toutes les conditions de l’attribution de cette aide : son taux horaire et également les barèmes de participation qui seraient imposables.
    • Afin de calculer le montant de cette aide, toutes les ressources du demandeur et de son conjoint s’il en a un, seront prises en compte.
    • Tous les capitaux ou biens dont il dispose seront également pris en compte dans ce calcul. Par contre, l’aide sociale, l'allocation compensatrice ou la  Majoration pour Tierce  Personne* du conjoint, l’APA, le revenu minimum d’insertion, les allocations logement, la retraite du combattant ainsi que les pensions versées pour distinctions honorifiques ne seront pas prises en compte.
    • Le plafond maximum de l’aide totale allouée par la  CNAV est fixé à  3 000 € par bénéficiaire. Le montant de la participation personnelle du demandeur sera calculé en tenant compte de ses revenus.


*La majoration pour tierce personne (MTP) est une subvention allouée par la caisse d'assurance, aux assurés ayant besoin de l'aide d'une personne exterieure pour  les gestes de la vie quotidienne.

 Le maintien à domicile

    • Si la personne âgée désire rester vivre à son domicile, la CNAV participera à  80% des frais liés à l’aide à domicile : Soins, toilette, cuisine, ménage…
    • Pour pouvoir prétendre à cette aide de la CNAV, le demandeur devra justifier de revenus ne dépassant pas les 1860 €. La participation personnelle de la personne âgée sera calculée d’après un barème spécifique et précis tenant compte de ses revenus.
    • Dans le cas où le maintien à domicile du demandeur nécessite des travaux d’aménagement de son lieu de vie, la CNAV peut lui octroyer une aide à l’amélioration de l’habitat.


Le montant de cette aide sera également calculé en fonction des revenus dudit demandeur.

 Le séjour en maison de retraite

    • Il existe une aide de la CNAV appelée prestation d'hébergement temporaire qui sera versée à la maison de retraite si une personne âgée doit y effectuer un séjour temporaire d’une durée inférieure à 20 jours.
    • Peuvent  y prétendre, les personnes âgées appartenant aux groupes  GIR 5 et 6 et qui ne bénéficient d’aucune aide d’éventuels aidants familiaux. Cette allocation ne sera versée qu’une fois par an.

Les caisses de retraite complémentaires et les mutuelles : Les aides

    • Les caisses de retraite comme les caisses agricoles, la caisse de l’éducation nationale ou la caisse de retraite de la SNCF, accordent des subventions à leurs bénéficiaires qui ne disposent pas de ressources suffisantes pour financer leur séjour en maison de retraite.
    • Dans le cas d’un maintien à domicile, ces caisses de retraite peuvent verser une subvention complémentaire à celle de la CNAV. En cas d’accident ou de besoin ponctuel, il existe certaines mutuelles qui accordent une aide financière.
    • Certaines caisses de retraite bénéficient souvent de places prioritaires en maison de retraite, dont elles pourront faire bénéficier les personnes âgées démunies qui le demandent.

Les caisses d’assurance maladie : les aides

    • Les personnes âgées hébergées en maison de retraite cotisent généralement à une mutuelle et ont contracté, dans la plupart des cas, une assurance maladie afin de couvrir les frais générés par leur pathologie. Durant leur séjour en maison de retraite ou en EHPAD, leur assurance maladie couvrira leurs soins médicaux en vertu des accords liant les maisons de retraite à l’assurance maladie.
    • Si une personne âgée séjournant en maison de retraite, n’est pas en mesure d’assumer tous les frais liés à ses soins médicaux, la caisse d’assurance maladie peut lui accorder la possibilité de recevoir  une CMU complémentaire.
    • Il existe également des assurances complémentaires santé ou ACS auxquelles les personnes âgées peuvent cotiser et qui prendront ces frais en charge.


N'hésitez pas à contacter nos conseillers en gérontologie, ils vous guideront dans la marche à suivre pour l'étude de vos droits. N°vert: 0 800 941 340

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :