Aperçu des différentes aides allouées aux personnes âgées en maison de retraite


Être hébergé en maison de retraite nécessite en moyenne, un budget allant de 1200 à 4000 euros, ce qui, dans la plupart des cas est assez difficile à assurer pour la personne âgée et sa famille. De plus, si la personne âgée est très dépendante, il vous faudra régler des frais supplémentaires appelés frais de dépendance. 

Des aides pour alléger une charge financière très lourde

Parce que l’hébergement d’une personne âgée en maison de retraite peut chiffrer très vite, il existe différentes aides sociales et financières, destinées à aider les personnes âgées et leurs proches, à financer leur séjour en maison de retraite.
Voici un petit tour d’horizon des diverses aides dont vous pourrez bénéficier :

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA)

    • Peuvent en bénéficier, les personnes âgées de plus de 60 ans, si elles sont en état de dépendance.
    • Le montant de cette allocation est calculé en fonction du niveau de dépendance de la personne âgée qui y prétend. Le niveau de dépendance est défini par la grille AGGIR. (cf. notre chapitre sur la grille AGGIR).
    • Si votre proche appartient aux niveaux 1, 2, 3 ou 4 de la grille de dépendance AGGIR, il pourra bénéficier de cette allocation. Celle-ci peut atteindre un montant d’environ 1212 euros pour une personne âgée reconnue très dépendante.
    • Cette subvention n’est versée que pour une période déterminée et la décision de son attribution peut être remise en question dans certains cas. Elle est, bien entendu, calculée en prenant en compte des ressources de la personne âgée qui en fait la demande.
      (En savoir plus...)

L’aide au logement pour financer l'hébergement en maison de retraite

    • La Caisse d'allocation familiale alloue des subventions appelées  APL: Aide Personnalisée au Logement et AL: Allocation Logement, qui peuvent être utilisées, pour payer les frais d’un séjour en maison de retraite.
    • Le montant de ces allocations est établi en fonction des ressources du demandeur et du prix de son séjour en maison de retraite.
    • Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il vous faudra choisir une maison de retraite faisant partie des établissements conventionnés.
    • Si cela vous est impossible pour diverses raisons et que la maison de retraite que vous avez sélectionnée n’est pas conventionnée, vous aurez tout de même droit à l’allocation logement, mais le montant de cette allocation sera moins élevé.( en savoir plus...)

L'aide sociale pour le séjour en maison de retraite

    • Dans le cas où la personne âgée à votre charge, ne dispose pas d’un revenu suffisant pour régler les dépenses liées à son hébergement en maison de retraite, le (CCAS) ou Comité communal d'action sociale peut prendre en charge les frais de son séjour en maison de retraite.
    • Pour pouvoir  prétendre à cette aide sociale, la personne âgée concernée ne doit pas bénéficier de revenus supérieurs à 7719,52 euros par an.
    • Cette demande d’aide sociale pour l'hébergement, doit être adressée au CCAS, bien avant l’entrée prévue, de la personne âgée en maison de retraite.
    • En cas de situation d’urgence, cette demande pourra être faite jusqu’à deux mois après son entrée en établissement.
      (En savoir plus...)

L’Allocation de Solidarité aux Personnes âgées

    • L' Allocation de Solidarité aux Personnes Agées ou l'ASPA est une aide financière allouée aux personnes âgées ne bénéficiant que de très faibles ressources.
    • Pour beneficier de l'ASPA, il faudra remplir plusieurs conditions :
      - Etre âgé d'au moins 65 ans ou avoir l’âge minimum légal de départ à la retraite (pour les personnes reconnues inaptes au travail et les personnes ayant obtenu une retraite anticipée).
      - Résider en France de manière régulière à savoir  au moins 6 mois par an. ( En savoir plus...)

Les aides allouées par les caisses de retraite complémentaires et les mutuelles

    • Certaines caisses de retraite et certaines mutuelles allouent différentes aides, qui peuvent être utilisées pour financer le séjour d’une personne âgée en maison de retraite. Les prestations étant différentes pour chacune, il faudra vous renseigner auprès de chacune d’entre elles.
      (En savoir plus...)

 Les aides fiscales

    • Certaines dispositions fiscales sont également mises en place pour exonérer les personnes âgées de différents frais.
    • Par exemple une personne âgée, reconnue comme dépendante, aura droit à une réduction de ses impôts. Cette réduction se montera à  25% du montant des dépenses induites par sa dépendance.
    • Par ailleurs, les personnes âgées qui séjournent en maison de retraite et qui possèdent un bien immobilier, bénéficient d’une réduction sur la taxe d'habitation de ce bien immobilier qui était leur précédent logement.
      (En savoir plus...)

L’obligation alimentaire pour financer un séjour en maison de retraite :

    • Le code civil prévoit une disposition obligeant la famille à participer au financement du séjour en maison de retraite, de leurs parents, si ceux-ci ne bénéficient pas de ressources suffisantes. Cette disposition s’appelle l’obligation alimentaire et correspond à l’article 205 du Code Civil.
    • L'obligation alimentaire s'adresse à différents membres de la famille et les enjoint de participer à l’hébergement de leur parent, à hauteur d'un certain pourcentage. Ils en seront exemptés seulement dans certains cas de figure très particuliers. ( cf.notre article sur l'obligation alimentaire). (En savoir plus...)

Par conséquent, après une étude très personnalisée de vos droits, il est tout à fait possible d'avoir recours à ces différentes aides afin d'alléger votre facture mensuelle pour le règlement d'un séjour en maison de retraite.

N'hésitez pas à contacter nos conseillers en gérontologie, ils vous guideront dans la marche à suivre. N°Vert: 0 800 941 340

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :